Phrases with "serrant"

Jules Verne Je me laissai couler, pour ainsi dire, serrant frénétiquement la double corde d’une main, de l’autre m’arc-boutant au moyen de mon bâton ferré. Voyage au Centre de la Terre by Jules Verne [1864]

Nana dormait sur le ventre, serrant entre ses bras nus son oreiller, où elle enfonçait son visage tout blanc de sommeil. Nana by Emile Zola [1880]

Jules Verne Toutefois, il se tint sous la côte, en la serrant d’aussi près que possible. L’Archipel en Feu by Jules Verne [1884]

Jules Verne Quelle joie de vous revoir! — Et Fabian? et Ellen? demandai-je, en serrant les mains de Corsican. — Ils sont là. Une Ville Flottante by Jules Verne [1871]

Marcel Prous Ce sera un parfait gentleman», ajouta-t-elle en serrant les dents pour donner à la phrase un accent légèrement britannique. Du côté de chez Swann by Marcel Prous

Jules Verne Une demi-heure après lui, la Syphanta arrivait au même endroit, serrant toujours la terre pour se maintenir au vent. L’Archipel en Feu by Jules Verne [1884]

Jules Verne Franz allait toujours, cependant, serrant d’aussi près que possible les zigzags de la contrescarpe, tâtant de la main et du pied, afin de s’assurer qu’il ne s’en éloignait pas. Le Château des Carpathes by Jules Verne [1892]

Marcel Prous Mais ces phrases, je les devinai plutôt que je ne les entendis, tant elle les prononça d’une voix ronchonnante et en serrant les dents plus que ne pouvait l’expliquer la peur de vomir. Le Côté de Guermantes by Marcel Prous

Jules Verne Vous, sans doute, Harbert? — Non, Pencroff, c’est Monsieur Spilett. — Monsieur Spilett! s’écria le marin en serrant sur sa poitrine le reporter, qui n’avait jamais subi pareille étreinte. L’Ile Mystérieuse by Jules Verne [1874]

Marcel Prous Ce même vide que je sentais dans ma chambre depuis qu’Albertine était partie, et que j’avais cru combler en serrant des femmes contre moi, je le retrouvais en elles. Albertine disparue by Marcel Prous

Jules Verne Il avait lofé d’un quart pour s’approcher du Boundary, car je n’avais pu modifier ma route, étant au plus près et serrant le vent presque à ralinguer. Mistress Branican by Jules Verne [1891]